Quelques mots autour de l'écriture...

Le vautour des forums de littérature

 

Il se retranche dans les hauteurs. Son ombre plane au dessus des forums de littérature… Que cherche-t-il ?  

Il est de cette famille de charognards dont l’appétit s’aiguise avec ce qui pue. Apprendre, échanger, débattre, ne constituent pas ses priorités et ce n’est jamais lui qui prend l’initiative de proposer un thème. Cependant, d’une discussion à l’autre, il rôde, à l’affût. Son regard est aigu. Chaque mot posté par l’autre est scruté soigneusement. Il peut y passer de longues heures et sa patience est à la mesure de son vice. Il épluche de loin, décortique en fronçant le nez et analyse en pinçant les lèvres.
L’erreur orthographique, la faute grammaticale, le défaut d’expression, la métaphore manquée, sont les boiteries qui font son menu quotidien et son attente est récompensée à l’instant où il perçoit le fumet exhalé par l’immondice qui gangrène le propos… La jubilation fait trembler ses serres sur le clavier. Fondre sur le banquet et être le premier à profiter de la curée ! Ah, la juteuse, la faisandée, la malodorante chose…

Le voilà. Inévitable. Corseté dans la certitude et le mépris. Les autres en regard ? Des sots, des ignares, au mieux, des apprentis.  De deux coups de bec, les tripes du fautif sont mises à l’air et exposées aux mouches. La faute est révélée. Voyez comme elle empeste ! La crainte de porter les miasmes de l’erreur oblige les timides et les doux à reculer. Ils ne risqueront pas une coquille ici, et ils retournent, prudents ou terrifiés à leur terrier, sans plus jamais oser un avis en public.

Le charognard s’acharne un moment sur la pourriture mais se retrouvant seul sur le forum, très vite il s’ennuie… De deux coups d’aile, il se retire dans les nues de ses illusions, hors d’atteinte, mais toujours plus solitaire et l’haleine empuantie.

La coquille

Ces claviers! Il y a des touches rebelles qui changent de place rien que pour m'embêter. Il parait que le résultat de leurs plaisanteries s'appelle des "coquilles". Mais celui qui a inventé ce nom en a lui-même fait les frais. Il voulait mettre un "n" et deux "l" se sont précipités.

Minimalisme ou foisonnement?

Quelle jubilation lorsque d'un seul mot on parvient à transmettre une atmosphère, une émotion... Il y a dans cet art une notion "d'efficacité" que certaines critiques mettent en avant. Cependant, ce mot, "efficace", me dérange. Il justifie parfois une plume assez commune et écarte la notion de beauté et d'harmonie.

Puis, il y a l'autre façon de faire, qui est musique savante et qui demande une autre forme de maîtrise pour éviter la lourdeur... Bien menée, cette musique peut porter le lecteur dans d'interminables digressions sans qu'il s'y ennuie. Un voyage sur un tapis volant.

 

La beauté d'un écrit

Mettre la beauté autour de la formule est une façon de se respecter soi. C'est encadrer une émotion, la mettre en écrin, la considérer à ses yeux. Cette impulsion vient bien avant la pensée d'une communication avec le lecteur.

 

Le lecteur avant le lecteur

Le "lecteur abstrait" est un autre soi-même, en recul... Il lit par-dessus notre épaule tandis que nous écrivons. Ne sommes-nous pas capables d'autocensure ou autosatisfaction, selon les situations?

Bien à vous,
Erikadonis

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123website.be
Caractères restants : 160
OK Envoi...

Marianne | Réponse 26.05.2015 00.43

C'est très beau

erika 26.05.2015 01.04

Merci Marianne!

kalimate | Réponse 26.03.2014 07.41

tres beau ce que vous écrivez..sublime et émouvant.

Erika 26.03.2014 09.19

Merci pour votre visite et votre adorable commentaire, Kalimate.
A bientôt,
Amicalement,
Erika

Excalibur | Réponse 03.10.2013 21.01

Erika,
J'aime beaucoup ce que vous faites, votre univers est poétique et stimulant.

Excalibur

erika 03.10.2013 21.25

Merci pour cet encouragement, Excalibur.
Revenez à votre guise, cet univers est vôtre.
Amicalement,
Erika

Florine PERRY | Réponse 29.09.2013 13.45

Bonjour Erika,
J'aime beaucoup votre univers, la couleur de l'ambiance et naturellement la pertinence des mots....
cordialement
Florine

erika 29.09.2013 14.04

Merci, Florine! Une visite qui me touche... Soyez la bienvenue dans mon petit monde.
Bien cordialement,
Erika

djilali | Réponse 03.04.2013 22.52

très pertinent ! comme vous voyez je n'entre plus dans les débats de ce groupe les conflits me fatigue j'ai d'ailleurs retiré mes commentaires !
cordialement

erika 03.04.2013 23.01

Dommage, Djilali... Vos interventions sont appréciées. Enthousiastes et chaleureuses, elles manqueront à l'équilibre du groupe.
Amitiés,
Erika

Voir tous les commentaires

Commentaires

26.05 | 11:15

Merci pour ta visite, mon Jacky!
Bises à toi.

...
26.05 | 01:34

Super cousine , Madame Nature

...
26.05 | 01:04

Merci Marianne!

...
26.05 | 00:43

C'est très beau

...
Vous aimez cette page